Philippe Connan représente François de Rugy en Limousin

« Pourquoi je soutiens la candidature de François de Rugy ?

 

Parce que dans cette campagne il est le seul à défendre réellement les valeurs d’une Écologie non doctrinaire et non dogmatique alliant : défense de l’environnement, biodiversité, écologie urbaine, agro écologie, transition écologique et développement économique.

 Militant depuis près de 30 ans il a su garder une ligne de pensées et d’actions cohérentes et pragmatiques sans renier ses engagements.

 

Il est le plus apte pour moi à pouvoir porter la voix d’une écologie moderne et ouverte. »

 

 

Philippe Connan est Président du Parc Naturel Régional de Millevaches en Limousin, mais aussi conseiller municipal de Saint Sulpice les bois 19250. Engagé depuis plus de quarante ans dans la défense de l’environnement d’abord sur des problématiques d’écologie urbaine sur la ville de Nantes dans les années 1980 1990 , il s’attèle depuis quelques mois à la présidence de ce parc régional qui regroupe près de 38000 habitants sur une surface de 3200 km2.

 

 

Stéphane Woynaroski représente François de Rugy en Bourgogne-Franche-Comté

« En tant qu'élu régional, je soutiens François de Rugy à la primaire car il représente l'écologie que je souhaite défendre.

Cette écologie, c'est celle qui est tournée vers l’avenir et sait préserver le patrimoine naturel qui fait la richesse de nos territoires. Localement, je mesure chaque jour l'importance des politiques liées aux transports ou à l’énergie, mais aussi celles qui ont pour objectif la protection de nos paysages, nos plaines et montagnes, nos vallées et prairies, bref, notre patrimoine naturel et culturel.

 

Enfin, en tant que citoyen engagé, je pense que soutenir François de Rugy, c'est aussi soutenir le rassemblement à gauche pour éviter qu'en 2017, le droite, ou pire, l'extrême droite n'accède au pouvoir. »

 

Âgé de 45 ans, Stéphane Woynaroski est enseignant en biologie-écologie dans un lycée agricole depuis plus de 20 ans. Conseiller municipal de Talant, (agglomération dijonnaise), il élu au Conseil régional depuis mars 2010. Actuellement délégué à l’Agenda 21 et à la biodiversité, il a en charge en particulier les Réserves Naturelles Régionales et la mise ne place de l’ARB. Il siège au GIP de préfiguration du futur Parc national entre Champagne et Bourgogne.

 

 

Florence de Massol, Amigo Yonkeu, Muriel Casalaspro, Farid Ben Malek, Guillaume Vuilletet et Jean-Luc Vayssière représentent François de Rugy en Ile-de-France

Florence de Massol,

« Élue à Paris, je mesure chaque jour ce que l’écologie apporte aux politiques municipales et à la vie quotidienne des habitants : rien de réellement progressiste ne peut se faire sans elle. L'écologie a besoin d’une voix forte et responsable pour partager ses valeurs et ses propositions.

Mais cette voix ne doit pas participer à l'éparpillement et à l'émiettement de la gauche.

C’est avec nos partenaires de gauche que nous réaliserons les transitions écologiques, énergétiques et sociétales dont notre pays a tant besoin. Cette écologie progressiste, pragmatique et ambitieuse c’est celle de du Parti Écologiste et de François de Rugy. C’est pourquoi je soutiens sa candidature à la primaire de la gauche ! »

 

Née à Aurillac mais ayant toujours vécu à Paris dans le 20e arrondissement de Paris, Florence de Massol a fait des études d’histoire-géographie puis de cinéma à la FEMIS. Travaillant dans l’audiovisuel, elle rejoint les Verts en 2001. Elue en 2008 dans le 20e, elle quitte ce parti en 2013 et rejoint le Parti Écologiste dès sa création. 1e adjointe à la maire du 20e arrondissement, elle travaille notamment sur les questions d’écologie urbaine : démocratie participative, nature en ville, Plan Climat et sur l’eau.

 

Amigo Yonkeu,

« Dans le cadre de la primaire, j’apporte mon soutien à la candidature de François de Rugy. La gauche se doit de retrouver toutes ses couleurs afin d’éviter au second tour de l’élection présidentielle le duo Marine Le Pen contre François Fillon qui, tous les deux, vivent dans une France totalement révolue. François De Rugy est un écologiste de conviction et qui milite pour le bien commun. L’Autriche a montré le chemin, alors faite comme moi, votez écolo, votez Francois De Rugy. »

 

Amigo Yonkeu est un militant associatif et politique. Anciennement conseiller régional en Ile de France et conseiller municipal de sa ville, il est le fondateur du festival interculturel «Ethni cité » et de l’association Vision Nova (insertion des jeunes par le sport et la culture).

 

Muriel Casalaspro,

« En tant qu'élue locale écologiste non encartée, je considère qu'il est indispensable que l'écologie politique soit représentée par François de Rugy dans les primaires de la gauche, non pas comme une thématique parmi d'autres, mais bien comme un véritable projet de société, un projet qui renouvelle les discours traditionnels de la gauche. L'enjeu est de montrer à tous que les valeurs et les solutions de l'écologie sont synonymes d'innovation économique et de progrès social, qu'elles sont concrètes et profondément démocratiques, applicables à toutes les échelles et par chacun. Arrêtons de laisser dire et croire que l'écologie est forcément punitive, "intello" et réservée à quelques-uns. »

 

Diplômée d’un doctorat en sociologie urbaine, Muriel Casalaspro a débuté comme formatrice avant de devenir cadre territorial. Élue locale depuis 2001 à Montreuil, elle fut adjointe au Maire déléguée aux solidarités puis au développement territorial et à la politique de la ville. Militante Resf, administratrice de la Fédération des centres sociaux du 93, c'est une ex militante d’EELV, qui choisit aujourd’hui de continuer à s’impliquer dans le projet de l’écologie concrète sans pour autant adhérer à un parti politique.

 

Farid Ben Malek,

« François de Rugy est un écologiste dont je partage la vision et le projet : celui d'accorder une place à l'écologie dans le cadre de la primaire de la gauche et d'agréger tous les écologistes autour de valeurs communes, parce que nous partageons plus que des idées, nous partageons une terre. J'étais d'ailleurs présent le 22 octobre dernier lors du lancement officiel de sa campagne, car j'avais à cœur de rejoindre l'aventure dès les premiers jours. J'apprécie aussi le fait qu'au-delà du projet de l'écologie, François de Rugy porte un projet progressiste, et cela dans tous les domaines qui me sont chers, notamment pour créer un modèle social plus juste. Je connais François de Rugy et je connais son engagement de longue date, je n'hésite donc pas une seconde pour lui apporter mon soutien dans cette campagne."

 

Titulaire d’une licence de mathématiques puis d’un master en Stratégie, Farid Ben Malek a commencé sa carrière professionnelle dans un cabinet européen de conseil en stratégie, conjointement avec des postes de chargé de cours (Université Paris Dauphine, ISA - Groupe HEC, Ecole des Mines, …) et d’expert en stratégie auprès de réseaux de dirigeants. En 2008, il rejoint le Réseau Gesat, Réseau National du Travail Protégé et Adapté, où il occupe le poste de Directeur adjoint en charge, notamment, des relations avec les entreprises et les collectivités publiques. Depuis 2014 il dirige un cabinet de conseil en RSE et est conseiller Municipal de Malakoff (Hauts de Seine).

 

Guillaume Vuilletet,

« Je soutiens François de rugy pour la primaire de la gauche et des écologistes. Je le connais depuis longtemps et j'ai été à ses côtés pour fonder "le Parti Ecologiste" dont j'ai l'honneur d'être le Secrétaire général. Nous croyons à une écologie de projet, une écologie des solutions.

Mon soutien est encore renforcé depuis le renoncement du président Hollande. Le bilan du Gouvernement est réel même s'il y a des occasions manquées. Ce qui est certain, c'est que la victoire de la droite ou de l'extrême droite serait une régression terrifiante en la matière : avec Trump et Poutine, ce serait la diagonale des pollueurs. François de Rugy est le seul à parler d'écologie dans cette élection. Il démontre avec lucidité et force la capacité de la transition écologique à nous sortir de la crise.

Je souhaite qu'il ait une voix qui pèse dans l'élection présidentielle et j'appelle tous les citoyens qui veulent que notre planète et la république aient un avenir à voter pour lui le 22 janvier ! »

 

Guillaume Vuilletet est Secrétaire général du Parti Ecologiste. Il a été conseiller régional d'Ile de France, président du Groupe UDE et maire adjoint de la ville de Méry sur Oise. Agé de 49 ans et père de quatre enfants, Guillaume Vuilletet a été conseiller politique et parlementaire de Jean Pierre Chevènement alors ministre de l’Intérieur. Il a été président de l’agence de lutte contre les discriminations de la région Ile de France. Membre de la section des relations extérieures du Conseil Economique et Social d’octobre 2003 à octobre 2005, Guillaume Vuilletet est le rapporteur d'une étude relative aux différentes réalités de l'accueil des étudiants étrangers au niveau international. Il est le fondateur du think tank de la transition écologique « Le PRé » (Pour une République écologique)

 

Jean-Luc Vayssière,

« C’est comme Président d’université que j’ai fait la connaissance de François de Rugy, ayant eu l’opportunité de lui présenter les activités de l’université en matière de recherche et de formation sur l’environnement et notamment le climat. Ce qui m’a permis de nouer ensuite une relation amicale avec lui.

Je souhaitais m’engager pour la campagne présidentielle 2017 au regard des enjeux sociaux, économiques et environnementaux qui nous attendent et qui méritent que nous nous mobilisions. Il s’agissait également de la nécessité d’envisager autrement la politique avec des personnalités nouvelles qui soient en prise avec la réalité du quotidien.

Il m’a alors été aisé comme citoyen de répondre positivement à la demande de François de Rugy de soutenir sa candidature ainsi que le programme social et écologique qu’il porte. J’y vois la possibilité de défendre les valeurs républicaines et des propositions que je partage au sujet de l’éducation, du progrès social individuel et collectif, de l’éducation, de l’Europe, de la démocratie ou encore bien sûr de l’écologie. »

 

Jean-Luc Vayssière est Professeur des Universités en biologie cellulaire, ses travaux ont porté sur l'oncogenèse et la mort cellulaire. Président de l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines de 2012 à 2016, il s'est investi tout particulièrement en faveur des enjeux environnementaux et notamment climatiques ainsi que patrimoniaux.

 

 

Nouvel article de blog

David Chollet représente François de Rugy dans le Centre

« La déferlante populiste en Europe, les divisions de la gauche en France occupent le devant du débat politique. Pendant ce temps, le changement climatique, l'érosion de la biodiversité se poursuivent et s’accélèrent.

 

Le quinquennat de François Hollande a été le temps de quelques avancées significatives – dont l'accord de Paris, la loi de transition énergétique, la loi sur la biodiversité. Malgré des insuffisances, ces textes représentent des acquis pour aller plus loin.

 

François de Rugy, député écologiste, a su travailler pour arriver à ces résultats.

C'est pourquoi je lui fais confiance aujourd'hui pour porter les problématiques écologistes au cœur de la gauche dans le cadre de la primaire. »

 

David Chollet est un ancien responsable départemental et régional des Verts puis d'Europe Écologie les Verts, il est actuellement conseiller municipal écologiste de Tours.

Julien Lecaille représente François de Rugy en Nord pas de Calais

« Je soutiens avec enthousiasme François de Rugy, écologiste sincère et rigoureux, dans ce nouveau cadre d’une primaire de la gauche et des écologistes.

Inventif, sérieux et convaincant, je sais qu’il saura porter la parole de celles et ceux qui ne se résignent pas à la montée des peurs et du populisme, et au retour du conservatisme.

 

Cette primaire sera ce que nous en ferons ! Venez y participer avec le candidat de la transformation écologiste et de la responsabilité. »

 

 Militant écologiste en région lilloise, Julien Lecaille est élu local en charge du droit des femmes et de l’accessibilité au conseil communal d’Hellemmes. Désormais sans parti, après avoir été adhérent pendant une quinzaine d’années du parti de Dany Cohn-Bendit et de Dominique Voynet, de Marie Blandin et de Jean-François Caron. Il travaille à développer de nouvelles formes et méthodologies de coopération et de partage.