Pour rendre à chacun la maîtrise de sa vie, légalisation de l’euthanasie et du suicide assisté pour les personnes en fin de vie

Les personnes en fin de vie, qui jugent leurs souffrances physiques et psychologiques insupportables, et pour lesquelles aucune solution de soulagement réel n’existe pourront avoir recours au suicide médicalement assisté.

 

Pour celles qui ne sont pas en état de procéder elles-mêmes à l’injection ou à la consommation du produit létal, mais qui auront clairement exprimé leur volonté, une euthanasie pourra être proposée.