Pour plus de qualité dans l'organisation des études, autonomie pédagogique des Universités, décentralisation des investissements et réforme des Grandes écoles

Pour libérer les initiatives et l'innovation au plus près des besoins de formation des étudiants, les Universités auront une plus grande autonomie pédagogique sur les contenus des formations qu'elles dispensent.

Les Universités pourront diversifier leurs statuts et leurs modes de fonctionnement si leurs conseils d'administration le décident.

L'entretien, la construction et la rénovation des Universités seront progressivement transférés aux Régions, l'Etat transférant les moyens budgétaires correspondants.

Des conventions seront conclues avec les Grandes Ecoles, afin d’en démocratiser l’accès et d’en réduire les coûts pour la collectivité. L'ENA sera remplacée par une école des cadres de la fonction publique, nationale et territoriale, ouverte à toute personne ayant au moins 10 ans d'expérience dans le public ou dans le privé.