Pour garantir l’indépendance rédactionnelle des médias, réforme en profondeur du système des aides à la presse

Le système d'aides publiques à la presse écrite sera progressivement remplacé par une dotation en capital destiné à des fondations indépendantes ou des coopératives afin qu’elles deviennent copropriétaires des titres.

Ces structures seront animées par des représentants des journalistes et des lecteurs.

Cette dotation pourra également abonder des plans de reprise des titres par leurs salariés.

Les actionnaires des journaux qui refuseraient la mise en place de ce nouveau système perdront leur accès aux aides publiques.

Seront exclus du bénéfice de cette aide les journaux condamnés pour incitation à la haine raciale ou à l’incitation à la discrimination en raison de l’orientation ou de l’identité sexuelle.