Pour une alternative à la financiarisation de l’économie et à ses conséquences, soutenir l’économie sociale et solidaire

De nouveaux outils pour le financement et le développement seront mis en place.

La gouvernance territoriale et les structures d’accompagnement à la reprise d’entreprises par leurs salariés seront soutenues et un plan de formation initiale et continue sera initié, autour des modes de gestion et des pratiques coopératives, en lien avec l’ambition de favoriser une nouvelle culture du dialogue social en France.

Les collectivités locales seront incitées à s’y engager pour la gestion et la fourniture de biens et de services de proximité au travers de leur participation dans des sociétés locales coopératives d’intérêt collectif (SCIC), particulièrement pour soutenir le développement des énergies renouvelables, des projets alimentaires territoriaux, de l’économie circulaire, de l’habitat durable, des transports et de différentes activités à caractère social ou culturel.