Pour consommer mieux, un pacte de responsabilité économique, écologique et sociale dans la grande distribution

Un pacte concerté mais contraignant, fixant des objectifs à la grande distribution en matière de ventes alimentaires (seuil minimal de 25% produits bio), de proximité géographique des fournisseurs (pour favoriser les circuits courts) et de conditions de travail (pour limiter les contrats incomplets et les horaires de travail mités) sera établi. Chaque magasin devra publier, annuellement, l’état de la mise en œuvre de ces engagements : leur non-respect donnerait lieu à une information des consommateurs et à des sanctions financières.